Les Laminak, esprits de la nature en Pays Basque

Lumière et obscurité. Monde souterrain et firmament. Montagne, pâturages et forêt. Sources, cours d’eau et océan.

Le Pays Basque possède un patrimoine hors du commun et une nature sauvage prégnante, mais aussi une mythologie avec de nombreuses créatures légendaires. Un vrai bonheur pour tout cryptozoologue en herbe ! Parmi tous ces être surnaturels, un en particulier m’a frappé : le Lamina (Laminak au pluriel).

Les Laminak sont de petits êtres, généralement de sexe féminin, qui ont souvent des rapports avec les êtres humains. Dans la plupart des mythes se référant aux Laminak, ces derniers sont dépeints comme des génies ou des esprits de la nature, d’apparence humaine, mais avec un bas du corps d’apparence animale (pieds palmés, pattes de poule, sabots de chèvre ou queue de poisson par exemple).

Lamina_femelle_Morburre
© Morburre

Créatures essentiellement nocturnes, les Laminak vivent sous terre, dans des grottes ou près des sources et des ruisseaux. Les Laminak sont d’habiles constructeurs, souvent embauchés par l’Homme. Les Laminak femelles sont très belles et les hommes peuvent facilement en tomber amoureux.

Les Laminak femelles s’occupent essentiellement en faisant la lessive ou en se coiffant avec un peigne, qui leur est souvent volé, et qu’elles réclament avec fortes menaces.

Elles réclament souvent l’aide humaine : une femelle Lamina peut par exemple demander de l’assistance à une femme humaine pour accoucher, ou à un homme de l’aider à s’échapper de l’antre dans laquelle elle est prisonnière.

Les mâles Laminak, souvent considérés comme des génies, rendent service aux êtres humains en leur donnant de l’or ou de l’argent, en construisant des ponts, des maisons, des châteaux, des églises…

Laminak_constructeurs_Morburre
© Morburre

Les Laminak aiment réclamer des offrandes aux êtres humains. Si un paysan leur laisse de la nourriture au bord de son champ, ils la mangent et en échange, ils labourent la terre ou finissent la besogne qui n’est pas achevée.

Finalement, l’Homme a fini par considérer les femelles Laminak comme des sorcières. La lutte entre l’Homme et les Laminak revient souvent dans les récits basques. L’Homme finira par réussir à chasser les Laminak à l’aide de la religion, de rituels publics et de litanies.

Ces légendes sont toujours très présentes dans le folklore basque. Et, si en vous enfonçant dans une forêt du Pays Basque, vous vous arrêtez au bord d’un ruisseau, et que vous commencez à méditer sur la nature qui vous entoure, peut-être entendrez-vous le murmure mystique des Laminak au creux de votre oreille.

Visite recommandée :
Grottes de Sare, son musée et son parc mégalithique

Si vous souhaitez en savoir plus sur la mythologie basque, je vous recommande le sublime ouvrage de Claude LABAT :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s