Morphologie d’une fée

L’apparence d’une fée n’est pas physique, et pourtant c’est un être substantiel ! La fée est faite de matière astrale. Oui, oui, vous avez bien lu : de la matière astrale. On dit en général que la matière physique peut prendre trois états : un état solide, un état liquide ou un état gazeux. Mais, pour beaucoup d’occultistes et certains scientifiques, il existe un quatrième état de la matière : la substance astrale. Cette substance astrale est d’ordre énergétique. C’est le « fluide » dans lequel baignent la Terre et tout l’univers. La substance astrale est la force à l’origine de toutes les forces. Si on pousse un peu plus loin l’analyse, on peut dire que c’est la force intelligente qui anime l’univers.

La matière astrale constitue donc le corps d’une fée. Autant dire qu’il s’agit d’une matière très fluide et très malléable. D’ailleurs, la matière astrale est si fluide et si subtile qu’elle est affectée par les émotions. Voilà pourquoi nos sentiments affectent les fées, au point de pouvoir les anéantir si on cesse d’y croire.

Un corps astral ne peut devenir visible en tant que tel, sauf pour les personnes possédant un don de médiumnité. Si une personne peut voir une fée sous sa forme astrale, ou si un appareil peut l’enregistrer sous cette forme, le corps de la fée apparaît alors comme une sphère lumineuse et changeante, possédant un noyau plus vif.

Pour devenir visible à l’oeil humain, la fée doit passer du plan astral au plan éthérique en se condensant. Le plan éthérique est un état intermédiaire entre le plan astral et le plan solide. Bien que l’on puisse voir une fée sous sa forme éthérique, on ne peut pas la toucher, notre main passant au travers de son corps si on essaye. De plus, cette matérialisation éthérique est souvent furtive et fragile.

fee_forme_etherique
Fée sous sa forme éthérique – Crédit photo © ADG (UK)

Lors de leur matérialisation éthérique, les fées peuvent prendre différentes formes animales ou végétales. La plupart du temps, lorsqu’elles souhaitent se montrer aux humains, elles prennent une forme humanoïde, souvent d’apparence féminine (plus rarement masculine).

Pour faire simple, lorsqu’une fée souhaite se montrer à un être humain, elle prend une forme familière pour ce dernier.

Louann Tink

2 réflexions sur “Morphologie d’une fée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s