Introduction à l’énergie des fées

L’énergie des fées nous entoure au quotidien.
Cependant, peu d’êtres humains en ont réellement conscience…

Pourtant, chacun d’entre nous avons fait l’expérience au moins une fois dans notre vie de ressentir l’énergie d’une fée.

Ne vous est-il jamais arrivé de voir du coin de l’oeil un éclat lumineux ou un mouvement rapide sans cause apparente ?

Dans la nature, avez-vous déjà eu l’impression que les arbres vous observaient ?

Vous est-il déjà arrivé, lors d’une promenade dans un champ, d’écarter de votre visage une toile d’araignée (dans un champ, il n’y a pas de toile d’araignée à la hauteur du visage, car l’araignée doit en effet tisser sa toile à quelque chose) ?

Vous est-il déjà arrivé d’avoir bien plus sommeil que de raison lors d’une ballade en pleine nature ?

Dans vos rêves, vous retrouvez-vous très souvent dans des lieux naturels (forêt, champ, cours d’eau, etc.) ?

Avez-vous déjà entendu de la musique ou des chants sans pouvoir en identifier la source ?

Avez-vous déjà connu un enfant qui avait un « ami imaginaire », ou qui parlait tout seul en jouant (notamment quand il était dehors) ?

Avez-vous déjà vu comme des « étincelles » danser autour de vos fleurs ou de vos plantes d’intérieur ?

Pensez-vous que parler à vos plantes ou chanter pour elles favorise leur croissance ?

Pouvez-vous ressentir à l’avance que les conditions météorologiques vont changer, alors qu’il n’y a aucun signe apparent ?

L’aube et le crépuscule sont-ils les moments de la journée que vous préférez ?

Si vous avez répondu oui à au moins l’une de ces questions, c’est que vous avez probablement déjà ressenti l’énergie d’une fée, voire croiser une fée, sans même vous en apercevoir…

Dans cet article, nous verrons comment ouvrir votre esprit, afin de mieux ressentir l’énergie des fées, et ainsi faciliter vos interactions avec elles.

      

Le royaume des élémentaux

Les forces de la nature sont classées en fonction des quatre éléments : Terre, Eau, Air et Feu. Des esprits, appelés élémentaux, oeuvrent au plan le plus primaire de ces forces de la nature.

On confond souvent à tort les élémentaux et les autres créatures de la nature, dont les fées. Or, les fées sont plus individuelles, tandis que les élémentaux ont beaucoup de traits communs. Si chaque fée a sa propre personnalité, les élémentaux quant à eux constituent les composantes de base de la nature. Ils sont, à peu de chose près, faits uniquement d’énergie et de conscience, et ils ne sont pas assez développés pour acquérir une personnalité propre.

Chaque élémental représente une énergie de base du monde féerique. Les élémentaux s’entremêlent pour créer et maintenir tout ce qui a trait à la vie sur Terre. Les quatre types d’élémentaux sont présents dans chaque aspect de la nature et en chacun de nous. Nous ne pourrions survivre en l’absence d’un seul d’entre eux ! Les élémentaux sont des forces vitales qui habitent la nature et qui nous habitent, ils sont à l’origine de tout ce que perçoivent nos cinq sens.

Sur le plan individuel, les fées sont associées à l’un de ces éléments, et résident souvent près de son expression concrète dans la nature. Ainsi, une fée de l’Eau vivra par exemple à proximité d’un cours d’eau, une fée du Feu près d’un volcan, et ainsi de suite.

Comme les fées, les élémentaux ont quatre dimensions. Aucun obstacle ne peut entraver leur mouvement. Ils traversent la matière aussi aisément que nous fendons l’air. Ils ont besoin de fréquenter les êtres humains pour évoluer.

Ainsi, les élémentaux nous rechargent et nous procurent de l’énergie. Ils sont donc essentiels dans nos interactions avec les fées.

      

Principes de base pour entrer en relation avec une fée

Le premier principe de base est l’ouverture de votre esprit au monde des fées. Plus vous en saurez sur les fées, plus vous y serez sensible, et plus il vous sera facile d’entrer en contact avec elles. Il importe de mieux comprendre les fées, d’entretenir avec elles les meilleures relations possibles.

Les périodes les plus propices pour travailler avec l’énergie des fées :
      – l’aube
      – le crépuscule
      – à midi
      – à minuit
      – les équinoxes d’automne et du printemps
      – les solstices d’hiver et d’été (dans une moindre mesure)

En fait, il s’agit de toutes les périodes « intermédiaires ». On entend par périodes intermédiaires celles qui sont indistinctes ou indéfinissables, qui sont « entre ».
L’aube n’est ni le jour ni la nuit, tout comme le crépuscule. L’heure du midi n’appartient ni à la matinée ni à l’après-midi, tout comme minuit qui n’est plus aujourd’hui mais pas encore demain. L’automne et le printemps, la nature ne dort pas mais elle n’est pas non plus en pleine activité. L’hiver la nature dort, l’été elle s’épanouit avec ses êtres qui s’y affairent.
C’est pendant toutes ces périodes intermédiaires que les fées sont plus libres, et donc plus disponibles. C’est à force de vous exercer que vous apprendrez à voir et à sentir les fées, en vous promenant par exemple à l’aube ou au crépuscule.

Les lieux les plus propices pour travailler avec l’énergie des fées :
      – à la croisée des chemins
      – dans un virage
      – à l’endroit où un cours d’eau se sépare
      – sur les rives d’un lac ou d’un étang
      – sur une plage ou un bord de mer
      – sur une île
      – dans un bassin de marée
      – dans une clairière
      – sur une clôture ou le long d’une frontière
      – sur le seuil d’une porte
      – dans une cage d’escalier, sur un palier ou dans un hall d’entrée
      – dans toutes les ouvertures, qu’elles soient sur terre ou dans l’eau

Il s’agit en fait de toutes les zones « floues », c’est-à-dire tous les endroits qui ne font partie ni d’un lieu ni d’un autre. Par exemple, les berges d’une rivière ne font pas partie de la rivière, mais pas vraiment de la terre ferme non plus.

      

Pour vous aider un peu plus, voici une liste de dix conseils pour ouvrir votre esprit au monde des fées :

1/ Passez du temps dans la nature.

2/ Soyez sensible aux dommages que l’Homme inflige à la nature, et faites de votre mieux pour la préserver.

3/ N’hésitez pas à méditer régulièrement sous un arbre, sur le bord d’une rivière, etc.

4/ Chantez souvent en extérieur. Les fées aiment se rassembler là où il y a des chants et de la musique.

5/ Laissez une partie de votre jardin à l’état sauvage. Cela attire les fées et leur permet de s’y ébattre librement.

6/ Ayez des plantes et des fleurs à l’intérieur de votre domicile. N’hésitez pas à leur parler régulièrement.

7/ Posez un échinite (oursin de mer fossile) sur le manteau de votre cheminée. On raconte que ce sont des miches de pain confectionnées par les fées. De plus, c’est un puissant talisman pour protéger son foyer des énergies négatives.

8/ Pratiquez régulièrement une activité créative. En effet, le plaisir de créer attire les fées.

9/ Gardez toujours votre âme d’enfant.

10/ Faites preuve d’empathie, c’est-à-dire comprendre et admettre que l’autre puisse être différent. C’est bien de se mettre à la place de l’autre, dans le contexte qui est le sien, en faisant « comme si ». D’une manière générale, soyez généreux envers autrui.

      

Enfin, pour vous aider encore un peu plus dans vos interactions avec les fées, je vous recommande de réciter à voix haute, au moins une fois par jour, la formule suivante :

« Les fées, j’y crois, j’y crois !! »

      

Schéma de communication avec les fées
Ce schéma nous permet d’identifier avec quelle fée il est le plus facile de communiquer, selon les facteurs en présence.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s